Association Nationale des Footballeurs Professionnels du Gabon
Adhérer

VISITES MÉDICALES:COMME UN AIR DE DÉJÀ VU

Santé

Malgré de multiples interpellations de l’ANFPG quant à l’effectivité des visites médicales avant toute reprise du championnat, le constat est amer. Une catastrophe a été évitée de justesse suite à l’effondrement après match du capitaine du FC 105, Astrid Bibang. Sont pointés du doigt, le manque de visite et de suivi médical par rapport aux efforts que sont poussés à faire les joueurs sans préparation adéquate et sans prise en compte de la longue période d'inactivité qu'ils ont entre deux saisons depuis quelques années.

 

Au terme de la rencontre de la deuxième journée du national foot 2019-2020, face à Mangasport  le week-end écoulé, Astrid Bibang s’est effondré dans les vestiaires, une dizaine de minutes après le coup de sifflet final. Si nous sommes heureux de ce que le joueur se porte mieux et que son état nécessite quatre jours de repos, l’occasion nous est donnée de rappeler l’importance des visites médicales et du suivi des joueurs surtout après une longue période d’arrêt qui s’étend de la fin de la saison écoulée ( juin 2019) au démarrage de la nouvelle (janvier 2020).

 

La scène triste et choquante  rappelle une blessure pas encore guérie suite au décès la saison écoulée d’un joueur en plein match. Pour cette fois, le capitaine du FC 105 s’est tiré avec beaucoup de bol. Cette tragique issue soulève la question de l’efficacité du dispositif médical dans les stades mis en place par la LINAFP, l’organisateur du Championnat mais surtout la prise en charge médicale directe des joueurs blessés gravement.

 

Il est plus que urgent de rappeler aux dirigeants de clubs et à la LINAFP la nécessaire obligation de passer les visites médicales dans des structures sérieuses et avec l’équipement adéquat afin de protéger l’intégrité des joueurs et éviter des drames supplémentaires dans nos championnats, car de façon récurrente, au Gabon nous avons perdu des joueurs durant leurs entrainements et même durant des matches. Les cas les plus récents étant ceux de Hermann Tsinghat (2019), Moïse Brou Apanga (2017), Ibrahima Kassissou (2016) Sylvain Azougoui (2014). La cause étant la même et malgré nos interpellations, les choses n’évoluent pas.

 

 

© FIFPro World Players' Union 2020 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher